Quelques infos utiles pour votre santé à Nairobi

Les hôpitaux

         AGA KHAN HOSPITAL : 3rd Parklands Avenue, 
         020 374 0000 / 020 366 2020 / 0722 204 146-47 / 0733 640 770-71

         NAIROBI HOSPITAL : Argwings Kodek Rd, 
         020 284 6000 / 0722 204 114-5 / 0733 639 301-2

         GERTRUDE'S CHILDREN HOSPITAL : Muthaïga Rd,
         020 376 3474-77 / 0722 898 948 / 0733 639 444

         KAREN HOSPITAL : Langata Rd
         0726 222 001

         KAREN SURGERY : Ngong Road, en face du Talisman
         0733 642 246 / 0203 883 845 

Les vaccinations

Sont recommandées : polio, diphtérie, tétanos, coqueluche pour les enfants, hépatite A, typhoïde. La vaccination antigrippale est conseillée aux personnes âgées de plus de 60 ans et aux personnes fragiles. La vaccination contre la Fièvre Jaune n'est plus obligatoire au Kenya mais l'est encore dans des pays limitrophes (Tanzanie, Ethiopie).

Protection anti-moustiques obligatoire

Dans la région de Nairobi le traitement préventif contre le paludisme n'est pas indispensable, l'altitude étant trop haute pour le moustique vecteur du paludisme, l'anophèle. Cependant il est indispensable de vous protéger des piqûres par moustiquaires, insecticides, repellents, port de vêtements manches et jambes longues le soir. L'anophèle pique du coucher au lever du soleil. Si vous allez dans une zone impaludée, soyez très vigilants sur les mesures de protection voire vous pouvez prendre un traitement anti-paludéen préventif le temps de votre séjour là-bas. N'oubliez pas dans ce cas que, pour être efficace, le traitement doit démarrer plusieurs jours avant votre départ et se poursuivre une semaine après votre retour. Si vous souhaitez prendre un traitement, consultez un médecin. Si, 8 à 15 jours après votre retour, vous êtes anormalement fatigué, fiévreux, mal à l'aise, n'hésitez pas à consulter un médecin qui vous fera un test de dépistage et vous mettra sous traitement. Ne négligez pas ces signes: le paludisme peut tuer. Il reste même la première cause de mortalité dans le monde avec 2 millions de victimes par an. Sur la côte de l'Océan Indien d'autres moustiques  (aédès, culex ...), diurnes cette fois, peuvent aussi vous transmettre des maladies parasitaires comme le chikungunya ou la dengue. Donc les mesures de protection seront là permanentes.

Attention à l'ardeur des rayons du soleil

Vous êtes proches de l'Equateur, les rayons du soleil sont nocifs. Vous devez vous protéger en utilisant des crèmes solaires d'indice de protection 50 ou 60 (en dessous de 30 elles ne sont pas efficaces). Renouvelez l'application si vous restez longtemps au soleil. Il est conseillé de couvrir les enfants avec des vêtements de protection solaire. Bien sûr portez toujours un chapeau au soleil. Une insolation peut survenir très rapidement avec maux de tête, sensation nauséeuse : dans ce cas placez-vous à l'ombre et réhydratez-vous lentement. Un « coup de soleil » c'est déjà une brûlure au 1° degré et avec cloques c'est un 2° degré. La nocivité des UV à haute dose n'est plus à démontrer : le cancer de la peau n'est pas un mythe !  Enfin, protégez vos yeux par de bonnes lunettes de soleil, car là aussi le soleil  peut avoir des effets néfastes sur vos yeux et favoriser une cataracte, surtout si vous avez les yeux clairs.

La rage est présente au Kenya

Si vous êtes mordu par un animal que vous ne connaissez pas, rendez-vous rapidement dans un hôpital pour faire soigner la blessure mais aussi pour vous faire vacciner contre la rage qui est très présente au Kenya. C'est un risque à ne pas négliger car sans vaccination, si la maladie se déclare, elle est mortelle à 100%. La vaccination actuelle est bien supportée et efficace à 100%.

Qualité de l'eau et crudités

L'eau du robinet n'est pas impropre à la consommation mais au regard de la mauvaise qualité de l'entretien des canalisations, il n'est pas étonnant qu'elle n'arrive pas très propre à votre robinet. Il est conseillé de filtrer l'eau que vous utilisez en cuisine. Vous trouvez des filtres dans les grandes surfaces (Nakumatt). Prenez des filtres doubles : filtre céramique contre les bactéries et filtre au charbon actif contre le chlore, les métaux lourds... Au restaurant n'acceptez pas d'eau en carafe mais seulement en bouteilles fermées ouvertes devant vous. Attention aussi aux crudités qui peuvent véhiculer de nombreuses maladies bactériennes ou parasitaires. Il est recommandé de laver les fruits et légumes, que vous consommez crus sans les éplucher, avec des pastilles de chlore que vous trouvez en grande surface : laissez tremper 10mn puis rincer à l'eau claire filtrée. Abstenez-vous de crudités ou de jus de fruits frais dans les restaurants dont vous n'êtes pas sûr de l'hygiène. Les troubles digestifs en zone tropicale sont suffisamment fréquents pour ne pas prendre de risques inutiles.